Ecriture et mise en scène Elsa Poisot | Interprétation Nabil Missoumi, Deborah Rouach, Catherine Salée, Imhotep Tshilombo | Scénographie Johanna Daenen | Costumes Marie-Hélène Balau | Création sonore Benjamin Dandoy | Adaptation musicale Pierre Kissling | Lumière Benoit Gillet | Assistanat mise en scène Stéphanie Scultore | Régie Pierre Hendrickx | Stagiaires régie Martin Celis et Gaël Genette | Maquillage/Coiffure Zaza Da Fonseca | Photos Alessandro Gallo « Metro »/Erdem Borazan et Alice Piemme AML

IMHOTEP TSHILOMBO-sort du conservatoire royal de Bruxelles en 1997  et fait ses débuts au théâtre des Galeries dans différentes pièces et revues sous la direction de David Michel et  Bernard Le Franc (C’est encore mieux l’après-midi ). Il travaille avec différents metteurs en scène Belge notamment Christine Delmotte dans Ahmed Philosophe d’Alain Badiou, et La damnation de Freud de L. Hounkpatin, I. Stengers et T.Nathan. Au Cinéma il joue aux côté de Martin Lamotte et Lambert Wilson dans Dédales du réalisateur français René Manzor et dans Pièces d’identité de Mweze Ngangura. Parallèlement à son travail d’acteur, il met en scène différents spectacles dont Le viol d’une petite cerise Noire de Pascal Vrebos.

NABIL MISSOUMI  – Après une formation à l’ESACT (Conservatoire Royal de Liège) Nabil Missoumi travaille comme comédien au cinéma et au théâtre entre autres pour Jacques Delcuvellerie, Denis M’Punga, Jean François Noville, Emilie Jonet, Michel Kacenelenbogen et Catherin Wilkin. Il est nommé Espoir masculin au prix de la critique en 2010 pour son rôle dans Aux Hommes de Bonne Volonté de Jean-François Caron mise en scène de Vincent Goethals.

CATHERINE SALÉE – Après une formation à l’ESACT (Conservatoire Royal de Liège), Catherine Salée participe à l’école des Maîtres sous la direction de Mathias Langhov et joue entre autres pour Laurence Vielle, Mathias Simmons, Francine Landrain, Véronique Dumont, Guillemette Laurent. Elle reçoit le Prix de la meilleure comédienne aux prix de la critique 2008 pour son rôle dans 4.48 psychose de Sarah Kane mis en scène par Isabelle Pousseur avec laquelle elle travaille régulièrement. Elle mène parallèlement une carrière cinématographique. Elle a tourné entre autres dans les films de Joachim Lafosse, Abdellatif Kechiche, Stephane Cazes, Delphine Noël et Matthieu Donck, et dans la série télévisée La Trêve écrite par Stéphane Bergmans, Benjamin d’Aoust et Matthieu Donck. Obtient en janvier 2017 le Magritte de la meilleure actrice dans un second rôle dans Keeper.

DEBORAH ROUACH– Après une formation à l’IAD, Deborah Rouach joue entre autres pour Dominique Serron, Sylvie De Braekeleer, Alexandre Drouet, Thierry Debroux et Séverine Chavrier. Elle obtient le Prix du meilleur espoir féminin au Prix de la critique 2007 pour le seul en scène Face de cuillère de Lee Hall, mise en scène par Catherine Brutout et est nominée meilleure actrice au Prix de la critique 2012 pour son rôle de Cendrillon dans la pièce de Joël Pommerat.

Publicités